Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/02/2011

Poètes d'Europe - Vinko Kalinic (Croatie)

Vinko Kalinic 120.jpgVinko Kalinić, poète, journaliste et militant pour les droits de l'homme. Né en 1974 à Split, Croatie.
Il vit dans l'île de Vis, Croatie. Il édite le portail Internet de Moj otok Vis (www.mojotokvis.com).
Il met quotidiennement à jour son journal poétique sur Facebook

http://www.facebook.com/?ref=home#!/pages/Vinko-Kalinic/110184921886

Il est l'auteur de cinq livres de poésie.
Il est vivant, en bonne santé, et il écrit!

Lire la suite

19/02/2011

Poètes d'Europe - Alexa Wolf (Portugal)

Alexa Wolf 120.jpgALEXA WOLF :

Alexa Wolf est le pseudonyme de l’écrivaine Alexandra Margarida Lobo Cardoso Rodrigues Amaro, née en décembre 1966, originaire de Lisbonne. Elle est membre de l'Association portugaise des Ecrivains, de la Société portugaise des Ecrivains et de l'Ordre national des Ecrivains (Brésil).
Elle est le mentor, la fondatrice et la présidente exécutive de l'Union Lusophone des Lettres et des Arts (association sans but lucratif pour tous les arts)
Depuis son jeune âge liée aux arts, elle a commencé par 2 années dans le Ballet Espagnol, plus tard, elle a exposé ses peintures en vitrail et étain, entre autres matériaux.
Le fait d'avoir participé en tant qu’actrice dans deux pièces, ainsi que comme assistante technique de mises en scène, l’a amenée à avancer toujours plus dans sa veine poétique et de chroniqueuse et lui a donné une plus grande créativité pour ses textes.
Elle est auteur de plusieurs livres très marquées par l'humour et le sarcasme et basés sur les scènes du quotidien, d’articles de presse et de publicités radiophoniques.


Alexa Wolf é o pseudónimo da escritora Alexandra Margarida Lobo Cardoso Rodrigues Amaro, nascida em Dezembro de 1966, natural de Lisboa. É sócia da Associação Portuguesa de Escritores, Sociedade Portuguesa de Autores, Ordem Nacional dos Escritores (Brasil).
É mentora, fundadora e actual presidente da União Lusófona das Letras e das Artes (associação sem fins lucrativos para todas as artes)
Desde muito nova ligada às artes, iniciou-se com apenas 2 anos no Ballet Espanhol, posteriormente teve os seus trabalhos de Pintura em Vitral e Estanho entre outros materiais, em exposições várias.
O facto de ter participado como actriz em duas peças de teatro e como assistente técnica de encenação, veio criar ainda mais na sua veia poética e de cronista, uma maior criatividade nos seus textos.
É autora de vários livros onde perdura o humor e o sarcasmo baseados em cenas do quotidiano, de alguns artigos no Jornal e Slogans para rádio.

4 de ses poèmes

Traduits et adaptés par Marc Galan et Athanase Vantchev de Thracy

DÉSILLUSION

Triste, très triste je suis...
Les mots n’arrivent pas à sortir,
L'inspiration m’a fui
Vers un lieu incertain.
Seule, je ne sais pas où je vais,
Tes poésies, je ne sais où tu les élabores.
Je les cherche dans mon imagination
Dans mon esprit désert,
Je voudrais écrire un poème
Qui soit un beau tableau,
Une douce mélodie,
Une prière, une oraison,
Mais perdue dans le carcan
D’une métrique contraignante
Et de rimes harmonieuses,
Rien ne jaillit, que désillusion.

DESILUSÃO

Triste, mais triste estou...
não me saem as palavras
Fugiu a inspiração
Para parte incerta.
Sozinha não sei onde vou
Tuas rimas não sei onde as lavras
Busco-as na imaginação
Em minha mente deserta
Queria fazer um poema
Uma pintura bonita
Uma suave melodia
Uma prece, uma oração
Porem perdida nesse esquema
De métrica catita
De rima na poesia
Nada sai, só desilusão


VIVRE POUR TOI

Tu es passé de la tempête au calme,
De l'ouragan féroce à un rayon de soleil.
Tu as apporté l’espoir comme une marée
Dans ma vie désordonnée et sans illusions.

Je voulais être une fleur délicate et candide,
J’étais une simple pâquerette
À la recherche incessante de ton amour,
Je me réveillais amoureuse et pleine de rêves.

Et si ce rêve de lis pur
N’est jamais devenu réalité,
Je n’en garde nulle amertume, car cela en valait la peine
De vivre pour toi, même en songe.

POR TE VIVER

Foste da tempestade a bonança,
Do feroz ciclone, um raio de sol…
Criaste na minha maré, a esperança
Nesta vida desiludida e sem controle.

Quis ser mimosa, mera flor
Fui simplesmente margarida
Em busca incessante do teu amor
Acordando apaixonada e iludida.

E se este sonho de pura açucena
A realidade nunca alcançar,
Não guardo mágoa, valeu a pena
Por te viver, mesmo a sonhar!


EN RÊVE

Quand je regarde le ciel bleu fleuri,
Tel un tapis, de petits nuages blancs
Je sens la chaleur du soleil sur ma peau
Comme je sens le doux contact
De ta main sur mon visage.

Quand je regarde la mer qui se jette, écumante
Sur les roches,
Les baignant de ses eaux
En libérant leurs odeurs iodées
Fraîche et volatile,
Je me mets à soupirer
Après les extases d'amour
Que nous n’avons pas encore vécues.

Quand j’entends le vent tournoyer
En sifflant
Et danser avec les feuilles d'automne,
J’imagine des valses qu'i m’emportent
Dans le rêve que je pourrai un jour
M’endormir dans tes bras.

NO SONHO

Olhando o céu azul manchado
Num tapete branco de nuvens,
Sinto o calor do sol na minha pele
Tal como o toque suave
Da tua mão no meu rosto.

Olhando o mar espumando
Violentamente nas rochas,
Molhando-as
Soltando seus odores de maresia
Fresca e solta,
Faz-me suspirar
Pelos êxtases d’ amor
Que ainda não fizemos.

Sentindo o vento rodopiando,
Assobiando,
Dançando com as folhas de Outono,
São valsas que me embalam
No sonho de um dia
Poder adormecer em teus braços.


TU ES LE SEUL FAUTIF

J'ai tu ce sentiment profond
De peur de te perdre,
De trop me dévoiler,
De me condamner.

J'ai étouffé ma souffrance
De ne pouvoir arriver jusqu’à toi
Libre et affranchie comme la nature nous le crie.

J'ai enfermé sous sept clés mon espoir,
Mon désir ardent de me réveiller, de vivre et d’aimer
Sous ton toit,
Dans l’attente que le reste de mon existence si renfermée
Réussira un jour à éclore.

Et si… je me cache en silence,
Sans témoigner ma tendresse
Avec la lune pour seul témoin,
Excuse-moi, mon amour…
Mais tu es le seul fautif !

A CULPA É SÓ TUA

Calei este sentimento profundo
Com medo de te perder,
De me dar a conhecer,
De me condenarem.

Abafei o meu sofrimento
Por não poder até a ti chegar,
Livre e solta como a natureza nos faz gritar.

Fechei a sete chaves a esperança,
A ânsia de um dia em teu tecto amar,
Viver e acordar,
No resto da minha existência tão fechada
À espera de desabrochar.

E se… me escondo calada,
Sem ternura demonstrar,
Vivendo apenas na lua…
Desculpa amor…
Mas a culpa é só tua!

12/02/2011

Poètes d'Europe - Fahredin Shehu (Kosovo)

Fahredin Shehu Portret nga Tahir Hoxha.jpgNé à Rahovec, Sud-est du Kosovo, en 1972. A obtenu un diplôme à Université de Prishtina, en Études Orientales. M.A. en littérature.
Il travaille sur la Calligraphie découvrant nouveaux moyens et techniques pour cet art plastique spécifique..

Livres Publiés :
· LA NONNE - recueil de poésies mystiques, 1996
· PLURALITÉ INVISIBLE - prose poétique, 2000
· NECTARINE- Roman, épopée transcendentale, 2004, maison d'édition, Rozafa Prishtinë - projet du Ministère des Sports, de la Culture et de la Jeunesse du Kosovo
· ÉLÉMENTAIRES 99 – Courtes histoires mystiques poétiques, 2006, Centre pour la pensée positive, Prishinë
· KUN-recueil lyrique transcendantal, 2007, Editions LOGOS-A, Skopje, Macédoine

Il figure dans les anthologies suivantes :
Poésie dans le Magazine POETA - Belgrade, Serbie
L'ANNUAIRE MONDIAL DES POÈTES 2009, Chine
Poésie sur www.balkanwriters.com
L’E-livre de Poésie sur www.ronopress.org, Londres
Le livre de Poésie, Nadwah Press, Hong-Kong
Poésie en anglais sur The Sound of Poetry Review

2 poèmes de Fahredin SHEHU traduits et adaptés de l'Albanais
par Marc GALAN et Athanase VANTCHEV de THRACY

I.

ETREINDRE

L'espoir est venu au printemps,
Avec l'odeur des bourgeons éclos
De l'acacia,
Le vendredi, après la prière de midi.

La mort cherchait désespérément
A m'embrasser entre les deux yeux,
dorment encore aujourd’hui les baisers
Des roses blanches pleines de mystère.


L’âme se distille goutte à goutte,
De chaque goutte naît un livre,
La vie, maternelle,
Nous étreint.

Në përqafim

Shpresa erdhi në pranverë,
me aromën e rrushkut të bagremit,
të çelur
të premten pas lutjes së drekës

Vdekja dëshpërueshëm më kërkonte,
të më puth mes dy syve,
ku edhe sot flenë puthjet
e trëndafilave të bardh përplot mistere që

Shpirtin kullojnë pikë pas pike,
në secilën pikë nga një libër,
merr jetën në përqafim,
amnorçe


II.

LE PAON BLANC

Je me suis lavé dans la rivière du ciel,
Et son eau a emporté toutes mes couleurs,
Ainsi la lumière peut me voir resplendissant,
Unique parmi les oiseaux.

Queue ouverte,
Eventail blanc,
À chaque plume son voeu.

Prompte tombe et se répand la nuit,
Les gouttes sombres roulent
Dans l’écluse près de la route.

Le couple s’embrasse sous le châtaignier sauvage,
Je suis perdu entre le jour et la nuit,
Fier, avec la honte
Scellée à mes jambes.

Ni chant ni mélodie,
Juste des sanglots.

Palloi i bardhë

U lava në lumin parajsor e,
ai largoi të gjitha ngjyrat që,
drita të më shikoj elegant dhe
unik në mesin e zogjve.

Bishti i hapur.
Erashka e bardhë.
Në secilën pupël nga një dëshirë.

Për një çast nata bie dhe shtrydh,
pikat e tushit të zi rrokullisen,
në kapanxhë përbri rrugës.

Një çift puthet nën hijen e gështenjës së egër e,
Unë i hutuar mes ditës dhe natës,
Krenar me turpin,
E vulosur në këmbë.

As këngë e as këndim,
Vetëm dënesje

Site de Farhedin SHEHU :
http://www.fahredin-sh.blogspot.com/

05/02/2011

Poètes d'Europe - Violeta Boncheva (Bulgarie)

Violeta Boncheva 120.jpgVioleta Bóncheva, Bulgare, professeur d'espagnol, a déjà publié huit livres : cinq de poésie et trois en prose. Deux de ses livres sont bilingues - ¨Le chapeau¨ et ¨Dans le nombril de la lune¨, traduits par le traducteur mexicain Reynol Pérez Vázquez. Le dernier livre de Violette Boncheva, sous forme d’e-book, est une traduction de l'espagnol qu’elle a réalisée et qui porte le titre : Dramaturges contemporains mexicains ¨. Il comprends des pièces de théâtre de trois dramaturges mexicains : Hernán Galindo, Víctor Bande et Hernando Héron.
Violette Bóncheva continue à traduire et à publier la poésie contemporaine de Rolando Revagliati, Silvia Loustau, Gustavo Marcelo Galliano, Leticia Herera, Daufen Bach, Víctor Manuel Gusman, etc.
Son œuvre a été primée plusieurs fois en Bulgarie, enEspagne et aux Etats-Unis. Elle a écrit quatre pièces de théâtre, dont une pour les enfants.

Deux poèmes de Violeta BONCHEVA

Traduits par Athanase Vantchev de Thracy

Quand je suis troublée
Je reste seule avec l’eau,
Des mondes s’écoulent à côté de moi.
La présence taciturne des poissons
Est une musique pour mes sens.

Les eaux m’apportent des salutations de mes amis,
M’arrachent au désert de la solitude
Et au triste croassement des corbeaux débiles.


КОГАТО
съм объркана
Заставам насаме с водата.
Изтичат светове край мен,
а мълчаливото присъствие на рибите
е музика за сетивата ми.

Водите ми донасят поздрав от приятели,
изтръгват ме от пустоша на самотата
и крясъка на глупавите гарги.

LE GITAN ET LE CHEVAL

Le gitan et le cheval
Tirent, sur la pente rude, la vie vers le haut.
Les sabots frappent dur les pavés abrupts,
Le gitan se perd dans un tourbillon de jurons –
Tout y passe, tout ce qui bouge au monde y passe
Et le fouet continue à claquer.
Les jurons ? Ils n’épargnent même pas sa mère…
Celle-ci sourit et exhibe les deux dents qui lui restent :
-
Son père savait mille fois mieux jurer - dit-elle –
Rien d’étonnant que chaque année je mettais au monde un enfant.

Le rire soulève sa poitrine flétrie,
Desséchée, inutile
Et pleine de fumée ;

Elle fait tourner longtemps
Un morceau de pain dur dans sa bouche
Se confondant avec le feu paresseux devant son taudis.

Des chevaux et des femmes mariées,
Des tambours, des ours,
Passent et repassent devant elle,
Des bandes d’enfants dévalent la colline
Et disparaissent quelque part parmi les étoiles.

Enfin, la nuit est là,
Exténué, mais fermement décidé
De continuer à faire tourner la roue de l’existence,
Son fils cache de sa tête en sueur
Le visage de sa femme,
Continue à jurer
Et à s’enfoncer,
Au nom de la vie,
Entre ses jupes déchirées.

Циганинът и конят

Циганинът и конят
дърпат живота по нагорнището.
Блъскат копитата стръмните камъни,
а циганинът псува каквото му падне –
всичко що пърха по белия свят
и плющи камшика.
Не забравя и майка си...
А тя обелва двата си зъба оцелели.

-Баща му псуваше по-здраво – казва –
затова раждах всяка година.

Смехът раздрусва набръчканата й пазва
пълна с дим,

пресъхнала и ненужна.

Дълго върти из устата си сух залък,
слята с мързеливия огън пред колибата.

Край нея пак преминават
коне и булки,
тъпани, мечки,
цели кервани с деца,
които изчезват надолу по хълма
или към звездите...

И слиза нощта.
Уморен, но решен да продължи
Всемирния кръговрат
синът й прикрива с главата си потна
лицето на жена си
и продължава да псува и блъска
полите й скъсани
в името на живота.

29/01/2011

Poètes d'Europe - Jüri Talvet (Estonie)

Juri_talvet.JPGJüri Talvet (né en 1945) est depuis 1992 titulaire d’une chaire du Professeur de Littérature Etrangère à l'Université de Tartu. En plus de nombreux textes universitaires, il a publié un certain nombre d'essais, dont certains ont été traduits en anglais, en espagnol et en catalan. En tant que poète, il a publié de 1981 jusqu’à ce jour huit recueils en estonien, tandis que deux anthologies de son oeuvre poétique ont été éditées en traduction en anglais (Élégie estonienne. Poèmes Choisis. Traduit par H. L. Hix. Toronto : Guernica, 2008; De neige, d'âme. Poèmes. Traduit par H.L. Hix. Toronto : Guernica, 2010) et espagnol (Elégie estonienne et autres poèmes. Traduit par l’auteur et Albert Lázaro-Tinaut. Valence : Palmart Capitelum, 2002; Du rêve, de la neige. Traduit par Albert Lázaro-Tinaut. Zaragoza : Olifante, 2010).

Lire la suite