Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/05/2014

AUBE, la Saga de l'EUROPE : ma campagne européenne II

Je continue mes aventures au pays des éditeurs qui n'aiment pas l'Europe.

Si vous l'aimez, suivez ce blog.


Il m'a alors été donné l'occasion d'assister à quelques foires du livre. j'en ai profité, autant que c'était possible, pour rencontrer quelques-uns de ces éditeurs qui m'avaient si aimablement (il n'aurait plus manqué qu'ils mordent) refusés. Entre grandes maisons, où je ne suis tombé que sur des lecteurs ou, au mieux, des directeurs de collections, et moyennes maisons, j'ai vite eu certains éléments de réponse.

Un des éditeurs, qui avait publié quelques sagas sur des peuples d'Amérique latine, d'Afrique et d'Asie, m'a dit qu'il avait bien reçu le livre, mais que le simple "sous-titre" la saga de l'Europe l'avait aussitôt dissuadé d'aller plus loin. Et quand je lui ai dit que ce mépris du terme "Europe" de la part de certaines élites pouvait expliquer un vote négatif, à l'époque, il m'avait dit qu'il était sans importance que les gens aient envie de l'Europe, qu'ils l'auraient de toute façon.

Je me suis adressé à un autre. Il m'a fait les mêmes remarques. tout en ajoutant que mon manuscrit avait une efficacité tout à fait américaine, à la Michener. Et il a dit à la fin : mais sur ce genre de sujet, c'est dommage.

- Mais vous savez que j'ai en préparation un ouvrage sur les populations d'un continent bien plus exotique. L'Antarctique.

- S'il est aussi bien écrit, ne l'envoyez à personne avant moi. 

- Je n'y manquerai pas. Ah, son titre provisoire est "La fille du pingouin", mais il faudra que je le change. J'aurais bien dit "La fille du manchot", mais c'est moins vendeur.

Bon, un éditeur de perdu, mais tant qu'à faire, autant se faire un petit plaisir. En tout cas, je commençais à cerner le problème.

Encore une autre maison d'édition, qui publiait, à côté d'ouvrages pseudo-historiques, de l'ésotérisme bon marché et du créationnisme qui ne disait pas son nom.

Lui aussi m'avait refusé mon manuscrit. Il m'a expliqué que c'était au nom de la morale.

- Imaginez que votre ouvrage marche. Mais marche vraiment bien, car nous nous investissons vraiment pour nos auteurs. Les gens sont se croire les meilleurs parce qu'ils ont 5000 ans d'histoire ou de légendes derrière eux. Ce ne serait pas moral.

Je me suis retenu de répliquer qu'une maison qui publiait des livres, qui n'étaient pas de fiction, où les humains faisaient bon (ou mauvais) ménage avec des dinosaures n'avait pas de leçons d'éthique ou de morale à donner. Mais je commençais vraiment à débusquer la bête. 

 

La suite demain

 

En attendant, les 3 livres suivants

 

Livre IV (2 volumes) : TEMPS DE TEMPÊTE

 

Dix années de succès continus depuis qu'il s'est installé dans les terres de l'Ouest. Dix ans que la jalousie de ceux dont Kleworegs a détruit les projets monte, monte, jusqu'à les submerger.

Et ils osent. Ils recourent à la sorcellerie la plus noire... Tempêtes, mauvaises récoltes, révoltes des populations conquises, celle-ci semble marcher. Qu'il est facile, alors, de prétendre que les dieux se sont prononcés contre lui.

Comment se sortira-t-il de ce piège ? Peut-être en comptant sur la loyauté de ceux qu'il méprisait.

 

Livre V (2 volumes) : NOUVEAUX ROYAUMES

 

Kleworegs est venu à bout des rebelles et, malgré un terrible sacrifice, tout semble lui sourire.

Autant ses ennemis que ceux qui l'ont aidé ont dû s'exiler, mais dans des conditions bien différentes. Ses alliés ont créé un royaume encore plus à l'ouest, dont le roi meurt. Kleworegs en hérite et apprends toute son histoire lorsqu'il vient honorer Udnessunus, son chef et malgré tout ami.

Quant aux rebelles, partis vers le sud, ils découvrent des populations qu'ils oppriment, puis tentent de se venger de Kleworegs. Celui-ci devra mener un nouveau combat contre ses frères dévoyés pour éradiquer définitivement leur menace.

 

Livre VI (2 volumes) : LA FAISEUSE DE ROIS

 

Le roi des rois d'Aryana meurt, puis une peste éclate dans sa capitale. Il faut cependant élire un roi et des messagers sont enoyés pour appeler tous les hauts rois à élire celui qui sera leur chef. Mais il y a eu un "délit d'initié". Un de ces hauts rois, venus avec ses hommes, a assisté à la mort du roi et est décidé à tout faire pour lui succéder.

Suite à ses intrigues, presque tous les rois qui auraient pu voter contre lui n'arrivent pas à temps pour l'élection. Et même Kleworegs est de ces retardataires, même si ce retard lui a permis de connaître tout le monde connu à l'ouest de son royaume.

Les manigances réussiront-elles à le priver de cette royauté suprême pour laquelle il a tant lutté ?    

 

Les commentaires sont fermés.