Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/02/2013

Il y eut le jour, et il y eut la nuit : un roman kazakh qui décoiffe

Il y eut le jour, et il y eut la nuit, ainsi s'intitule le dernier roman du plus grand écrivain kazakh vivant, Abdijamil Nourpeissov. A paraître prochainement chez l'Age d'homme, cet ouvrage nous fait découvrir tout un monde que, avouons-le, peu d'Européens connaissent. Un monde aux traditions millenaires qui a été confonté au pouvoir soviétique et à de terribles problèmes écologiques, mais qui s'est battu pour retrouver son indépendance et la droit à une nature fière et libre
Nourpeissov a déjà un long parcours littéraire derrière lui. Dans les années 70, il a été l'auteur d'une grande fresque sur la Kazakhstan à la fin du tsarisme et aux premiers temps du bolchévisme qui a été un best-seller en Union soviétique, salué par Aragon. Traduit dans de nombreuses langues, cet ouvrage avait contribué à la réputation internationale de Nourpeissov et, en le faisant connaître, à faire connaître son pays.
Il y eut le jour, et il y eut la nuit nous montre à nouveau la vie au Kazakhstan de la fin du régime stalinien jusqu'au début de la pérestroïka. On y découvre comment, appuyé sur des utopies de terres inépuisables, on a asséché la mer d'Aral et créé un terrible déséquilibre environnemental dont toute l'Asie centrale a souffert. Face à cette catastrophe, dont un ambitieux forcené, pourtant né dans cette région qui paye un lourd tribut à ce "progrès", Azim, est le protagoniste exemplaire, rares sont ceux qui osent élever la voix comme Jadiguer, humble directeur d'un kolkhoze de pécheur qui vit, de plus en plus mal, de la mer d'Aral qui se tarit.
C'est véritablement un combat entre pot de fer et pot de terre. De plus, on pourrait se demander si ses motivations sont vraiment pures, malgré l'honnêteté foncière du personnage. Entre eux, il y a aussi une rivalité amoureuse autour de la même femme, sacrifiée à son ambition par Azim et qui a épousé Jadiguer, mais qui aime encore son premier amour, ce que Jadiguer a deviné.
Entre l'arriviste et le petit fonctionnaire, le combat sera longtemps inégal... jusqu'au jour où la vérité apparaîtra et où l'ambitieux sera chassé du pouvoir. Mais il lui restera alors, encore, l'amour de celle qu'il avait délaissée et qui l'a idéalisé face à un mari trop engluée dans la routine et dans ses efforts pour faire survivre son village et ses pécheurs. Mais même là, à l'issue d'un terrible huis-clos en pleine tempête, dont aucun des trois protagonistes ne sortira intact, la femme découvrira la vérité sur les deux hommes de sa vie, et perdra toutes ses illusions.
Entre des descriptions superbes et poignantes, une galerie de personnages soit sublimes, soit bouffons, mais tous hauts en couleurs, et une poignante évocation de ces immenses steppes d'Asie centrale détruites par l'avidité de quelques-uns, Il y eut le jour, et il y eut la nuit est aussi l'acte de naissance du Kazakhstan indépendant et de son combat pour faire revivre sa magnifique nature sauvage.
Il y eut le jour, et il y eut la nuit - Roman de Abdijamil Nourpeissov - Traduit du Russe par Athanase Vantchev de Thracy (à paraître aux Editions l'Age d'Homme)