Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/02/2011

Poètes d'Europe - Alexa Wolf (Portugal)

Alexa Wolf 120.jpgALEXA WOLF :

Alexa Wolf est le pseudonyme de l’écrivaine Alexandra Margarida Lobo Cardoso Rodrigues Amaro, née en décembre 1966, originaire de Lisbonne. Elle est membre de l'Association portugaise des Ecrivains, de la Société portugaise des Ecrivains et de l'Ordre national des Ecrivains (Brésil).
Elle est le mentor, la fondatrice et la présidente exécutive de l'Union Lusophone des Lettres et des Arts (association sans but lucratif pour tous les arts)
Depuis son jeune âge liée aux arts, elle a commencé par 2 années dans le Ballet Espagnol, plus tard, elle a exposé ses peintures en vitrail et étain, entre autres matériaux.
Le fait d'avoir participé en tant qu’actrice dans deux pièces, ainsi que comme assistante technique de mises en scène, l’a amenée à avancer toujours plus dans sa veine poétique et de chroniqueuse et lui a donné une plus grande créativité pour ses textes.
Elle est auteur de plusieurs livres très marquées par l'humour et le sarcasme et basés sur les scènes du quotidien, d’articles de presse et de publicités radiophoniques.


Alexa Wolf é o pseudónimo da escritora Alexandra Margarida Lobo Cardoso Rodrigues Amaro, nascida em Dezembro de 1966, natural de Lisboa. É sócia da Associação Portuguesa de Escritores, Sociedade Portuguesa de Autores, Ordem Nacional dos Escritores (Brasil).
É mentora, fundadora e actual presidente da União Lusófona das Letras e das Artes (associação sem fins lucrativos para todas as artes)
Desde muito nova ligada às artes, iniciou-se com apenas 2 anos no Ballet Espanhol, posteriormente teve os seus trabalhos de Pintura em Vitral e Estanho entre outros materiais, em exposições várias.
O facto de ter participado como actriz em duas peças de teatro e como assistente técnica de encenação, veio criar ainda mais na sua veia poética e de cronista, uma maior criatividade nos seus textos.
É autora de vários livros onde perdura o humor e o sarcasmo baseados em cenas do quotidiano, de alguns artigos no Jornal e Slogans para rádio.

4 de ses poèmes

Traduits et adaptés par Marc Galan et Athanase Vantchev de Thracy

DÉSILLUSION

Triste, très triste je suis...
Les mots n’arrivent pas à sortir,
L'inspiration m’a fui
Vers un lieu incertain.
Seule, je ne sais pas où je vais,
Tes poésies, je ne sais où tu les élabores.
Je les cherche dans mon imagination
Dans mon esprit désert,
Je voudrais écrire un poème
Qui soit un beau tableau,
Une douce mélodie,
Une prière, une oraison,
Mais perdue dans le carcan
D’une métrique contraignante
Et de rimes harmonieuses,
Rien ne jaillit, que désillusion.

DESILUSÃO

Triste, mais triste estou...
não me saem as palavras
Fugiu a inspiração
Para parte incerta.
Sozinha não sei onde vou
Tuas rimas não sei onde as lavras
Busco-as na imaginação
Em minha mente deserta
Queria fazer um poema
Uma pintura bonita
Uma suave melodia
Uma prece, uma oração
Porem perdida nesse esquema
De métrica catita
De rima na poesia
Nada sai, só desilusão


VIVRE POUR TOI

Tu es passé de la tempête au calme,
De l'ouragan féroce à un rayon de soleil.
Tu as apporté l’espoir comme une marée
Dans ma vie désordonnée et sans illusions.

Je voulais être une fleur délicate et candide,
J’étais une simple pâquerette
À la recherche incessante de ton amour,
Je me réveillais amoureuse et pleine de rêves.

Et si ce rêve de lis pur
N’est jamais devenu réalité,
Je n’en garde nulle amertume, car cela en valait la peine
De vivre pour toi, même en songe.

POR TE VIVER

Foste da tempestade a bonança,
Do feroz ciclone, um raio de sol…
Criaste na minha maré, a esperança
Nesta vida desiludida e sem controle.

Quis ser mimosa, mera flor
Fui simplesmente margarida
Em busca incessante do teu amor
Acordando apaixonada e iludida.

E se este sonho de pura açucena
A realidade nunca alcançar,
Não guardo mágoa, valeu a pena
Por te viver, mesmo a sonhar!


EN RÊVE

Quand je regarde le ciel bleu fleuri,
Tel un tapis, de petits nuages blancs
Je sens la chaleur du soleil sur ma peau
Comme je sens le doux contact
De ta main sur mon visage.

Quand je regarde la mer qui se jette, écumante
Sur les roches,
Les baignant de ses eaux
En libérant leurs odeurs iodées
Fraîche et volatile,
Je me mets à soupirer
Après les extases d'amour
Que nous n’avons pas encore vécues.

Quand j’entends le vent tournoyer
En sifflant
Et danser avec les feuilles d'automne,
J’imagine des valses qu'i m’emportent
Dans le rêve que je pourrai un jour
M’endormir dans tes bras.

NO SONHO

Olhando o céu azul manchado
Num tapete branco de nuvens,
Sinto o calor do sol na minha pele
Tal como o toque suave
Da tua mão no meu rosto.

Olhando o mar espumando
Violentamente nas rochas,
Molhando-as
Soltando seus odores de maresia
Fresca e solta,
Faz-me suspirar
Pelos êxtases d’ amor
Que ainda não fizemos.

Sentindo o vento rodopiando,
Assobiando,
Dançando com as folhas de Outono,
São valsas que me embalam
No sonho de um dia
Poder adormecer em teus braços.


TU ES LE SEUL FAUTIF

J'ai tu ce sentiment profond
De peur de te perdre,
De trop me dévoiler,
De me condamner.

J'ai étouffé ma souffrance
De ne pouvoir arriver jusqu’à toi
Libre et affranchie comme la nature nous le crie.

J'ai enfermé sous sept clés mon espoir,
Mon désir ardent de me réveiller, de vivre et d’aimer
Sous ton toit,
Dans l’attente que le reste de mon existence si renfermée
Réussira un jour à éclore.

Et si… je me cache en silence,
Sans témoigner ma tendresse
Avec la lune pour seul témoin,
Excuse-moi, mon amour…
Mais tu es le seul fautif !

A CULPA É SÓ TUA

Calei este sentimento profundo
Com medo de te perder,
De me dar a conhecer,
De me condenarem.

Abafei o meu sofrimento
Por não poder até a ti chegar,
Livre e solta como a natureza nos faz gritar.

Fechei a sete chaves a esperança,
A ânsia de um dia em teu tecto amar,
Viver e acordar,
No resto da minha existência tão fechada
À espera de desabrochar.

E se… me escondo calada,
Sem ternura demonstrar,
Vivendo apenas na lua…
Desculpa amor…
Mas a culpa é só tua!

Les commentaires sont fermés.