Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/02/2009

AUBE, la Saga de l'Europe, I-123

– Comme j'ai, en vertu de notre immémoriale tradition, demandé l'hospitalité à mon homologue, je lui donnerai, en notre nom à tous, la part de l'hôte. Il la recevra et la distribuera à tout le clan. Si notre don consiste en animaux, et ce sera le cas puisqu'ils nous ont nourris (mal, certes, plutôt comme des paysans, mais nourris quand même), il en sacrifiera aux dieux, celui de l'hospitalité et tous ceux qu'il a en dévotion. Quand leur part aura fini de brûler sur les autels, il offrira le reste aux guerriers, voire, s'il est en veine de générosité, aux troisième caste. Ainsi se passe une cérémonie de prise de congé...
... Tout cela, mise à mort du bétail, crémation des morceaux réservés aux dieux et aux morts, est du ressort du prêtre invitant. Il y a cependant une exception. Si un clan puissant reçoit bon accueil d'un petit wiks - Ici, vu notre troupe, notre butin, notre renom, qui niera que c’est le cas ? -, son prêtre l'honorera. Au moment de prendre congé, il sacrifiera à sa place...
... Aussi, pendant que vous allez choisir les deux taureaux d'offrande (Ne lésinez pas, je les veux superbes, vous verrez pourquoi !), j'irai voir son prêtre pour lui dire que nous partons plus tôt que prévu. Je lui proposerai de me charger du sacrifice. Il ne refusera pas ! Préparez un énorme bûcher... Les dieux seront satisfaits. Vous ne le serez pas moins.

Ses observations lui avaient permis de repérer un magnifique solitaire, familier des anciens champs où poussaient à foison les racines sauvages. Il descendit de sa cachette et prit leur direction. L'énorme porc y fougeait de sa hure puissante. Son boutoir fouillait la terre boueuse. Souillé de glaise, il se relevait de temps à autre, soulevant et arrachant celles qu'il avait déterrées. Malgré la terre qui les couvrait, ses intimidantes défenses, longs et solides poignards, brillaient au soleil.
La bête avait levé la tête, furieuse d'être dérangée. Elle n'admettait pas le moindre intrus pendant ses repas. Elle grommela et se tint prête à charger.
Fier et bien campé, il l'attendit. Il pointa son épieu.

Les commentaires sont fermés.