Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/08/2007

AUBE, SAGA DE L'EUROPE, 64

PRISES DE RISQUE

Le chef de patrouille, de curiosité insatisfaite, tapotait la crinière de sa bête. Kleworegs éludait toutes ses questions sans se priver, en revanche, de l’en saouler, et assez habile pour avoir les réponses. Il prenait son mal en patience. Bien des rois se taisent sur leurs exploits dans l’attente d’un large auditoire. La prochaine halte était assez peuplée, quoique pauvre. Pourvu qu’il estime son public suffisant. Pour le nombre, sans doute. Pour la qualité... ? Non. Ils aiment à parler devant les foules, qu’importe leur valeur. Ce soir, sa curiosité serait apaisée.
En attendant, il s’enquérait de tout, hormis la prophétie. Après s’être préoccupé d'Aryana, il revint à son village. Comment se portait sa femme ? Que voulait-il ? Sans doute des nouvelles de sa grossesse, ou savoir si un fils lui était né. Sa question n’avait sinon aucun sens.
Il rassembla ses souvenirs. Un de ses vieillards, avec une énorme loupe sur la tête « Ah ! Je vois qui c’est. Il est au courant de tout ! » lui en avait parlé. L'épouse de son roi le rendrait très bientôt père. La plupart des femmes restaient chez elles, encore enceintes ou à peine accouchées. Les matrones allaient, affairées, de foyer en foyer. Seules quelques jeunes mères promenaient leurs bébés accrochés à leur dos.
– Depuis que je suis roi, je n’ai pas lieu de me plaindre. Nous avons beaucoup d’enfants, futurs prêtres érudits, guerriers invincibles, paysans forts et sains ou femmes fécondes qui nous donneront des fils. Presque tous survivent. Nous n’avons jamais dû en exposer faute de quoi manger.
– C’est vrai ?
– Oh, deux ou trois fois, nous avons failli. Des femmes n’avaient pas de lait et ne trouvaient pas de nourrice. Ça s’est toujours arrangé, je crois. C’était chez les wiroi... Si tu veux, tu demanderas au prêtre.
– Tant mieux, mais, dis-moi...
– Tu m'as dit que les autres clans n'avaient fait que peu de raids, tous sans gloire ni succès. N'est-ce qu'ici, ou partout ?
– Ailleurs, je ne sais pas. Mais depuis un lustre, au moins, les raids ne rapportent plus guère nulle part.
– Hein ! Comment est-ce possible ?
– Beaucoup de rois ont perdu le feu sacré. Ils ne pensent plus qu'à leur bétail et à leurs femmes. J’en ai vu beaucoup. Tu es un des rares à oser partir aussi loin et aussi longtemps. Il est juste que Thonros et Bhagos t'aient récompensé. Le dieu du courage sourit à l'audacieux, lui offrant foule d'ennemis à écraser. Le Distributeur lui accorde un butin superbe et digne d'un chant.

Les commentaires sont fermés.