Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/06/2007

AUBE, SAGA DE L'EUROPE, 30

Ils se calmèrent. Ils reprirent, boudeurs, leur morne garde. Cette formalité, inutile, leur faisait rater la primeur d'anecdotes croustillantes ! ... C'était leur devoir. Les novices se tenaient en faction, même lorsque on ne redoutait aucune attaque. On le leur imposait pour les endurcir. Elle les habituait à une discipline nécessaire, contraire à leur tendance profonde. Supportable en temps de combats ou de danger, elle était en cette occasion oiseuse à l'extrême. Ils n'avaient rien à surveiller, pas même les oiseaux. Ceux qui nichaient là, à peine dérangés, n'avaient pas daigné s'envoler à leur approche. Ils étaient restés dans les frondaisons ou voletaient au-dessus, loin de leurs regards... A moins qu'il n'y en ait aucun. Pressentant un proche hiver de glace, ils étaient déjà partis vers le midi.
Les sentinelles se morfondaient. Leur tâche s'en ressentait. Le prêtre se lança :
- Amis, roi et guerriers qui m'écoutez, voilà ce que je sais des Muets : Ils vivent du côté du soleil levant, et leur domaine s'y étend sur des jours et des jours. Nous devons nous en réjouir. Cela signifie des années de raids et de gloire. Vous les avez vus, et sentis, de près au combat. Ils s'habillent de peaux de rats. Savez-vous le plus beau ? Eh bien, croyez-moi si vous voulez, tant vous allez trouver cela étrange et honteux, après les avoir pelés pour se vêtir de leur fourrure, ils les mangent ! Eh oui ! C'est même leur mets favori, avec les bièvres et les serpents.
- Ils mangent les bièvres ? Tu es sûr ? Mais ce sont encore de pires monstres qu'on le dit !
Il y eut quelques sourires. Le guerrier qui venait d'exploser s'appelait Bhebhrousbhrater, frère du bièvre. Il n'y avait là aucune moquerie à son encontre. Ils s'étaient fait le pari que cette histoire le ferait bondir, et se réjouissaient d'avoir eu raison.
Le prêtre le regarda. L'interrompre pour une telle broutille ! Il prit un ton presque badin.
- Oh, ça, c'est le moindre de leurs défauts, une peccadille, un détail !
Il redevint sérieux.
- Mais on ne saurait écouter la plupart de leurs horreurs sans frémir. Tout ce qui est mauvais dans le monde, il faut qu'ils l'inventent. Tenez, même pour les mots les plus purs et les plus sacrés : ciel, vérité, courage, ils font un bruit malsonnant, qui casse les oreilles. L'on sent bien qu'il signifie en réalité le contraire de ce qu'il est censé exprimer. Rien qu'à ce signe - il en est cent autres pires - nous voyons qu'ils ont commerce avec les démons, s'ils n'en sont pas eux-mêmes. Un humain parle comme les hommes, non ? ... D'autre part, c'est rien de le dire, vous ne sauriez imaginer leurs mœurs abjectes...

Les commentaires sont fermés.